Bulletin CGT Groupe GFI Informatique – Octobre 2018

Comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, en novembre prochain, de nombreuses entités du groupe GFI fusionneront par un mécanisme dit de « Transfert Universel de Patrimoine » (TUP). L’UES sera organisée en trois pôles (Informatique, Software, Communication) et rassemblera plus de 9000 salarié.e.s à travers la France. À cette occasion, la CGT a réuni les différentes sections et syndiqué.e.s répartis dans les 17 entités juridiques du groupe, pour s’accorder sur la suite à donner à notre activité syndicale, dans le cadre de cette organisation. Ce bulletin que nous vous enverrons dorénavant tous les mois, en est la première étape.

Si notre objectif commun est de construire un outil syndical au service des salarié.e.s, nous avons besoin de votre avis pour aller plus avant dans notre démarche. D’autant plus que chez GFI Informatique l’abstention aux élections professionnelles (65 %), est bien plus élevée que pour la moyenne nationale des ESN.

Nous vous proposons donc de répondre au petit questionnaire du lien ci-dessous, pour mieux appréhender chacune de vos situations et construire avec vous, des revendications syndicales en adéquation avec vos besoins spécifiques. Ce questionnaire, dont nous vous restituerons bien entendu, les résultats dès que possible, est court à dessein et reste anonyme (merci de votre participation) :

https://sphinxdeclic.com/d/s/5mas0c

N’hésitez pas à nous contacter : cgtgfi@gmail.com & cgtgfiit@gmail.com

Pourquoi choisir la CGT ?

Pour nous, les salarié.e.s sont les mieux placées pour définir leurs revendications et leurs besoins.
Tous nos syndicats sont donc autonomes et indépendants dans leurs prises de décision. Pour autant, on considère que la défense des salarié.e.s ne s’apprend pas du jour au lendemain, ni qu’elle ne s’arrête aux frontières de l’entreprise.

Pour cela, être à la CGT, c’est s’appuyer sur :

  • Des formations tout au long de l’année, dans les Unions Locales du territoire et les Fédérations
  • Des conseils avisés et du soutien juridique, pour ne plus être jamais isolé face à l’employeur
  • Des Unions Locales qui rassemblent les syndicats en un lieu de rencontre et de solidarité
  • Un partage d’expérience et une action commune avec les autres syndicats du secteur
  • Des analyses pertinentes de l’actualité sociale, économique et professionnelle

Fédération CGT des Sociétés d’Etudes
263, rue de Paris – Case 421 – 93514 Montreuil cedex
Tel. : +33 1 55 82 89 41 – Fax. : +33 1 55 82 89 42

Quelques grandes questions du secteur

Temps et charge de travail : prendre en compte le réel

La question est plus que jamais  centrale, avec 50h par semaine, voire plus selon les activités, quand les contrats n’en prévoient jamais plus de 39, l’encadrement du temps et de la charge de travail est devenu un impératif. Certains s’y sont accommodées, d’autres explosent en vol, ou se résignent faute d’alternative. Pourtant il existe des solutions, des batailles syndicales et juridiques, comme la CGT Altran sur le paiement des heures supplémentaires, ou la CGT Accenture, qui a fait condamnée l’employeur pour usage abusif du forfait-jour, ou encore avec l’ébauche de socle juridique introduit par « le droit à la déconnexion ». Seule une démarche collective, dans GFI et avec les autres syndicats du secteur, permettra de construire une alternative à cette gestion moderne du temps de travail, qui produit stress, fatigue et maladies professionnelles.

Et vous, qu’est-ce que voudriez améliorer chez GFI ? Votre salaire correspond-il à votre temps de travail ?

Qui dit temps de travail, dit salaire. Rapporté au temps de travail les salaires horaires sont bien moins élevés que ceux annoncés dans son contrat (voir image). D’autant plus que la dynamique à GFI est au rajeunissement et à la hausse des effectifs. Une nouvelle salutaire qui ne doit pas se traduire par une pression à la baisse imposée sur les salaires de tous. Une logique que l’on observe bien souvent, et qui, si elle fait le bonheur des associés et des actionnaires (10 millions d’euros de dividende pour le groupe Mannaï actionnaire majoritaire chez GFI cette année), dessert les salariées et ne va pas dans le sens d’une bonne marche de l’entreprise. Là aussi des alternatives existent, pour une augmentation des salaires et non des dividendes…

Comprendre le syndicalisme en vidéo :

Notre dernière vidéo revenait sur la double appartenance d’un adhérent, un pied dans son entreprise et l’autre dans son territoire ! Ce sont les Unions Locales qui continuent d’incarner aujourd’hui ce levier indispensable d’un syndicalisme de transformation sociale !

#ep2 – L’Union Locale : au cœur du syndicalisme CGT

https://www.facebook.com/fsetud/videos/2215148805427795/

http://gfi.reference-syndicale.fr/  à  (Notre site internet en construction)

Actualité brûlante : OPR-RO sur GFI !

Et envolée du prix de l’action GFI Informatique.

Le groupe qatari Mannai Corporation, qui détient déjà 96,6 % du capital et des droits de vote de Gfi Informatique, vient de lancer une Offre Publique de Retrait suivie d’un Retrait Obligatoire (OPR-RO) au prix de 10,50 euros par action Gfi Informatique. Ce prix sera soumis à une expertise indépendante, conformément à la réglementation.

Une OPR-RO permet de contraindre les actionnaires minoritaires à vendre leurs titres à un prix fixé. Les motivations de cette offre et son prix, seront bien sûr examinés par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Ce retrait peut théoriquement être payé en actions de la société acquéreuse, à condition qu’un paiement alternatif en espèces soit proposé aux détenteurs des titres visés, et l’indemnisation est nette de tous frais.

Bien noter qu’à l’issue de l’opération, le titre « GFI Informatique » disparaîtra de la cote, et sera radié du marché réglementé sur lequel il était admis.

Tous en Grève et en Manifestation Nationale, le 9 octobre 2018

La Fédération CGT des Sociétés d’Études appelle l’ensemble des salariés à faire grève et à manifester contre cette politique de destruction de nos acquis sociaux, qui engendre inégalités et souffrance au travail et casse des droits collectifs. La logique d’individualisation sur laquelle s’appuient, tant le gouvernement que le MEDEF, a pour unique objectif de mettre à mal la solidarité et la justice sociale.

http://www.soc-etudes.cgt.fr/vie-federale/actualites/tracts-de-la-federation/3612-contre-la-casse-de-notre-modele-social-et-pour-un-vrai-progres-social

Appel à candidatures !

Pour les élections 2019 qui s’annoncent, la CGT souhaite présenter ses sympathisants, dans tous les établissements de GFI Informatique. N’hésitez pas à faire acte de candidature. Rejoignez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *