0

Votre salaire respecte-t-il la grille salariale conventionnelle ?

Depuis le 1er juillet 2017, deux nouvelles grilles de minima conventionnels s’appliquent.

  • Pour les employés, techniciens, agents de maîtrise (ETAM) :

Les salaires minimaux conventionnels des ETAM sont déterminés selon la formule suivante.

Salaire minimum conventionnel = base fixe + (valeur du point ETAM x coefficient de la position)

La révision de la valeur du point et de la base fixe pour chaque position porte le montant des nouveaux salaires minimaux conventionnels aux sommes indiquées dans le tableau ci-dessous.

  • Pour les ingénieurs et cadres (IC) :

Les salaires minimaux conventionnels des IC sont déterminés selon la formule suivante.

Salaire minimum conventionnel = valeur du point IC x coefficient de la position

La révision de la valeur du point pour chaque position porte le montant des nouveaux salaires minimaux conventionnels aux sommes indiquées dans le tableau ci-dessous.

* Dans les conditions visées à l’article 32 de la Convention Collective des bureaux d’études techniques, cabinets d’ingénieurs-conseils et sociétés de conseils

La CGT refuse de cautionner la baisse de la reconnaissance de la valeur travail.

Depuis dix ans :

  • la courbe du salaire minimum ETAM est quasi-stable (l’écart entre le SMIC et le salaire minimum ETAM est moins important en 2017 qu’en 2008),
  • l’écart entre le plafond mensuel de la sécurité sociale (PMSS) et le salaire minimum IC ne cesse de croître (en 2008, le salaire minimum IC représente 65,22% du PMSS ; en 2017, il n’est plus qu’à 59,60%),
  • l’écart entre le SMIC et le salaire minimum IC tend à diminuer (en 2008, le SMIC représente 75,40% du salaire minimum IC ; en 2017, il est à 77,50%).

La CGT revendiquait :

  • un minimum de début de grille à 1800,00€,
  • le premier salaire cadre au minimum au niveau du PMSS, soit 3269,00€.

La CGT estime que :

  • un salaire de 1510,00€ ne permet pas de vivre correctement,
  • la politique patronale vise à fabriquer des cadres « bon marché ».

La fédération CGT des sociétés d’études a refusé de signer l’accord proposé par les organisations patronales SYNTEC et CINOV.

Pour en savoir plus, lire :

Voir l’avenant du 30 mars 2017 signé :
http://www.syntec.fr/1-federation-syntec/128-negociation-collective/146-avenants-et-accords-signes.aspx


Contacts :

DS CGT Gfi Informatique Télécom                         Responsable Section CGT Groupe GFI

Véronique ADOLPHE                                               Modeste MENSAH

cgt.gfi.it@gmail.com                                                cgtgfi@gmail.com

 

   REJOIGNEZ-NOUS !

http://gfi.reference-syndicale.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *